Tu as bien raison Elvira, la Bresse est une belle région gourmande, très gourmande. Les tables bressanes ont la réputation d'être riches et elles le sont.

Nous l'avons donc mangé ce fameux poulet de Bresse ...

poulet_a_la_creme

... à la crème.
Dans la proportion de 75 cl de crème pour un poulet et demi !

Ce qui, associé à un délicieux gâteau de foies de volaille, un plantureux plateau de fromages et une succulente mousse au chocolat, a fait rendre l'âme à mon petit foie (mais si, les foies ont une âme, la preuve c'est qu'ils peuvent la rendre).

Je tourne donc depuis dimanche soir au bouillon de légumes, riz nature et tisane. Une indisposition sévère a privé mon cher employeur de quelques heures de mon indispensable présence (bien évidemment, juste quand il voulait me remettre un gros dossier) et m'a quant à moi privée du plaisir de vous lire. Mais me voilà de retour.

Pour terminer sur quelques notes gaies, je vous offre ...

mais

l'indispensable maïs pendu sous le toit sans
lequel la Bresse ne serait pas la Bresse

hortensias

et de magnifiques hortensias dans la lumière
dorée d'une fin d'après-midi d'automne.

PS - Patrick, ne me demande pas comment les hortensias ont pu s'acclimater en Bresse, au climat si différent de celui de la Bretagne, je n'en sais diable rien !