"C'était au temps où Bruxelles rêvait
C'était au temps du cinéma muet
C'était au temps où Bruxelles chantait
C'était au temps où Bruxelles bruxellait"

Bruxelles aujourd'hui ne rêve plus mais trente ans après la disparition de Jacques Brel ses chansons sont encore dans nos têtes et plus encore dans nos coeurs.

Le grand Jacques qui a quitté son plat pays pour s'en aller dormir aux îles Marquises où il repose à côté de Paul Gauguin au cimetière d'Atuona. De la grisaille du Nord à l'explosion de couleurs d'une île du Pacifique ...

"Le rire est dans le cœur, le mot dans le regard
Le cœur est voyageur, l'avenir est au hasard
Et passent des cocotiers qui écrivent des chants d'amour
Que les sœurs d'alentour ignorent d'ignorer
Les pirogues s'en vont, les pirogues s'en viennent
Et mes souvenirs deviennent ce que les vieux en font
Veux-tu que je te dise : gémir n'est pas de mise
Aux Marquises"